Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CERBAC : Cercle d'Etude et de Réflexion sur le Bassin du Congo

MEDIA DU BASSIN DU CONGO : Analyse de l’Actualité : POLITIQUE - ÉCONOMIE - SANTÉ - ENVIRONNEMENT - INTERNATIONAL. Enjeux stratégiques et prospectives

France : Benoît HAMON et Jean Luc MELENCHON Diner aux chandelles au sommet pour un mariage de raison

Politiquement parlant, la France est un pays de droite, avec un système de protection social qui lui est de gauche, c’est ce qu’on pourrait appeler le paradoxe Français. Cette situation est un héritage Gaulliste de l’après-guerre. En effet après la victoire des alliés sur l’Allemagne Nazi, le Général DE GAULLE héros de la libération a trouvé un pays exsangue et désarticulé. Pour relever le niveau, il a dû avoir une politique libéral tout en assurant une protection sociale digne des pays socialistes. Sans oublier que parmi les résistants, les communistes avaient joué également un rôle déterminant et donc étaient en position de force. Cet héritage aucun Français qu’il soit de gauche ou de droite ne peut l’enlever. Tout le monde sait par exemple que la sécurité sociale et le système de retraite doivent être réformés, néanmoins personne n’osera penser à les supprimer comme c’est le cas par exemple outre atlantique avec l’OBAMA care. Aux U.S.A c’est le libéralisme pur et dur et même les Démocrates Américains de gauche ne peuvent pas être assimilés à la gauche Française.

La gauche Française, si elle veut gagner les élections, ou du moins passer le cap du premier tour n’a d’autre choix que l’unité. Ce n’est pas Ségolène Royal qui va nous démentir. Aujourd’hui cette unité semble difficile à atteindre. La cause de cette situation c’est le PS et son candidat devenu président François Hollande. Après avoir obtenu le soutien de tous les courants de gauche, ainsi que les écologistes, ce qui lui a permis de battre Nicholas Sarkozy. Dans l’exercice du pouvoir il a nié ce principe sous prétexte que la gauche au pouvoir ne pouvait pas suivre une certaine ligne politique trop de gauche. Aujourd’hui c’est le retour du bâton, il n’a même pas eu le cran de se représenter à un deuxième mandat, tant son degré d’impopularité est criard. De ce point de vu, il faut saluer la lucidité et le courage politique de l’homme, qui s’évite ainsi une humiliation.

Aujourd’hui le PS, oui ce même PS qui a floué ses alliés jadis, veut une alliance avec Mélenchon, car ils savent qu’ils ont besoin de ses voix. Seulement mettons-nous à la place de ce dernier. Quand on a été floué une fois, qu’est ce qui nous garantit que cela n’arrivera pas ?

Nous voilà donc dans l’expectative, à attendre ce qui va sortir “diner aux chandelles“ entre Jean Luc Mélenchon et Benoît Hamon. Des fiançailles, le pacs ou pourquoi pas un mariage en bonne et due forme !

Connaissant le côté un petit peu libertin des hommes politiques de gauches, rien n’est moins sûr d’avance. Toutefois chacun devra apporter une cassette de grande importance en guise de dote s’il veut que le conjoint puisse accepter l’union au grand dam d’harpagon.

Nacem Lecoq

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

CERBAC

de l'Auteur : Etoumbou Lokia Analyste politique - Philosophe - Écrivain Ce blog est un média du BASSIN DU CONGO qui se donne pour objet : L'Analyse de l’Actualité : POLITIQUE - ÉCONOMIE - SANTÉ - ENVIRONNEMENT - INTERNATIONAL Enjeux Stratégiques et Prospectives. du BASSIN DU CONGO, l'Afrique et du Monde avec un regard Africain.
Voir le profil de CERBAC sur le portail Overblog

Commenter cet article