Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CERBAC : Cercle d'Etude et de Réflexion sur le Bassin du Congo

MEDIA DU BASSIN DU CONGO : Analyse de l’Actualité : POLITIQUE - ÉCONOMIE - SANTÉ - ENVIRONNEMENT - INTERNATIONAL. Enjeux stratégiques et prospectives

LE BASSIN DU CONGO

Le bassin du Congo est un espace géographique constitué de 8 pays : L’Angola, le Burundi, le Cameroun, le Gabon, la Centrafrique RCA, la République Démocratique du Congo RDC, la République du Congo, le Rwanda. On peut ajouter à ces pays par extension la Tanzanie et la Zambie. Il couvre une superficie de 3 730 500 km2, avec une population estimée à 93,2 millions d’habitants. Les principaux cours d’eau son : Le Congo, L’Oubangui –Chari, Le Kasaï avec l’océan atlantique comme déversoir.

Le Bassin du Congo est le deuxième plus grand bassin fluvial du monde après celui de l’Amazone et du Bornéo-Mékong et le deuxième poumon de la planète. Il est constitué d’une forêt tropicale dense, l’une des plus riches du monde en biodiversité comme l’Amazone avec une superficie de 160 millions d’hectares (2010). Des forêts de plaines et alluviales comptent plus 10 000 espèces de plantes supérieures.

Suite à l’augmentation des activités humaines, l’évolution démographique, l’exploitation massif du bois, dont l’exportation constitue une source importante de devises pour certains pays des trois massifs forestiers, ajouter à cela l’agriculture industrielle notamment la monoculture des palmiers à huile et d’autres cultures à fort rendement économique, on assiste de plus en plus à une déforestation de certains grands espaces avec des conséquences écologiques graves notamment pour l’environnement, les populations autochtones vulnérables et le climat. Dans un contexte global écologique de la planète qui doit faire face à la problématique du réchauffement climatique et de la réduction de la production des gaz à effet de serre. Le bassin du Congo est appelé à jouer un rôle majeur. En effet le Bassin du Congo avec ses 250 millions d’hectares de superficie dont 57%pour la RDC et 10% pour la République du Congo, ses forêts sont relativement intactes.

Le premier sommet sur la forêt tropicale des pays des trois bassins forestiers tropicaux : d’Amazone, du Congo et de Bornéo-Mékong tenue à Brazzaville du 31 Mai au 4 Juin 2016 a été l’occasion pour les experts de souligner l’importance de conserver ses forêts à travers des mesures suivantes :

  • Meilleur conservation de la biodiversité
  • Diminution des forêts affectée à la production du bois

Le Bassin du Congo en sa qualité de deuxième poumon de la planète mérite d’être conserver et protéger du développent économique et urbain de nos états qui est appelé à être de plus en plus exponentiel, notamment en conciliant impératif économique et développement durable. C’est ici l’occasion de considérer le sous développement non pas comme une tare, mais une occasion de ne pas refaire les erreurs que les nations plus avancées que nous ont eu à faire, notamment dans le choix des schémas économique qui ont favorisé la promotion de la productivité et du tout industriel au détriment de la préservation de l’environnement. En cela nous assurerons nous laisserons aux générations futurs un monde préserver de sa biodiversité et de ses ressources animales, végétales et halieutique.

A.BISSILA

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

CERBAC

de l'Auteur : Etoumbou Lokia Analyste politique - Philosophe - Écrivain Ce blog est un média du BASSIN DU CONGO qui se donne pour objet : L'Analyse de l’Actualité : POLITIQUE - ÉCONOMIE - SANTÉ - ENVIRONNEMENT - INTERNATIONAL Enjeux Stratégiques et Prospectives. du BASSIN DU CONGO, l'Afrique et du Monde avec un regard Africain.
Voir le profil de CERBAC sur le portail Overblog

Commenter cet article