Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CERBAC : Cercle d'Etude et de Réflexion sur le Bassin du Congo

MEDIA DU BASSIN DU CONGO : Analyse de l’Actualité : POLITIQUE - ÉCONOMIE - SANTÉ - ENVIRONNEMENT - INTERNATIONAL. Enjeux stratégiques et prospectives

Tchad : 312 millions de dollars pour les Jérémiades de Deby

La bonne nouvelle vient de tomber, “ Al Hamdoulillah“. Après le Cameroun et le Gabon, c’est autour du Tchad de bénéficier des accords du Fonds monétaire international (FMI) dans le cadre de la Facilité élargie de crédit. En effet, l’institution financière internationale a approuvé une aide financière de 312 millions de dollars pour le Tchad.

L’octroi de ce prêt arrive à point nommé, car le Tchad en avait besoin, le pays étant confronté à une situation économique difficile. Avec une chute drastique des prix du pétrole.

Une crise économique qui se fait sentir, chaque jour à travers les mouvements sociaux et les grèves dans le pays.

Ajouter à cela, le déploiement des soldats Tchadien sur quatre fronts : Au Mali-Niger-Burkina-faso-Mauritanie dans le cadre de la lutte contre les terroristes de Aqmi, l’Ei, Ansardine ; au Nigeria et au Cameroun dans le cadre de la lutte contre Boko Arame, à sa frontière avec la Lybie pour contenir d’éventuelles infiltrations des terroristes, et dans une moindre en RCA. Toutes ces opérations sont couteuses en ressources humaines, matériels et financières, ce dont le Tchad manque de façon criard.

Dès lors on comprend aisément l’agacement du président Tchadien, lorsque l’organisation des Nations Unies (ONU), adopta à l’arraché la résolution portant création du G5 (groupe des cinq pays du Sahel, Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso et Tchad, réunis en min- sommet à Nouakchott le 16 février, pour coordonner leurs politiques de développement et de sécurité sans pour autant en garantir le financement. La résolution précise-t-elle qu'une conférence des donateurs sera organisée "rapidement" tout en relevant néanmoins qu'il "incombe aux pays membres du G5 Sahel de donner à leur force les ressources dont elle a besoin". En effet les Etats-Unis et le Royaume-Uni rechignent à débloquer des fonds onusiens à l'opération. Principal contributeur aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, Washington souhaite serrer drastiquement les cordons de la bourse depuis l'arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump. 

C’est un Idrisse Deby Itno très en colère et amère qui s’en est pris principalement à la France lors de son interview accordée aux principaux média publics que sont, RFI, TV5monde et le monde, le 25 Juin. Dans une diatribe mêlant à la fois panafricanisme, nationalisme, il a accusé la France d’être coupable :

  • D’interventionnisme pour changer la constitution du Tchad, faisant de lui le président actuel contre son gré, alors qu’il était censé laisser le tablier en 2006.
  • D’avoir armer les milices chrétiennes “antibalaka“ avec la complicité du Congo Brazzaville en RCA, exacerbant la crise dans cette ancienne colonie française et attisant le conflit entre chrétiens et musulmans.
  • Enfin d’exploiter et d’infantiliser les 14 pays de la zone C.F.A à travers cette monnaie qui est un héritage du passé colonial.

Pour conclure, Il menaça la communauté internationale de retirer tous les soldats Tchadiens engagés dans les différents fronts pour la lutte contre le terrorisme, cette lutte dont la communauté internationale toute entière a intérêt à soutenir pour le bien de tous.

Certains ont vu dans ce discours, un hommes forts un géant Africain qui assumait son leadership sur le continent et sur la scène internationale. En réalité ce n’est pas le cas, le président du Tchad à l’instar de ses paires d’Afrique francophone est un géant au pied d’argile, qui ne doit sa survie politique du fait que la France le laisse là où il est.

On se souviendra de l’incident diplomatique entre la France et le Tchad au sujet de l’affaire “Arche de Zoé“ où des ressortissant français accusés de trafic et d’enlèvement d’enfant sous le manteau de l’humanitaire en vue d’éventuelles adoptions en France furent arrêtés au Tchad. Cette affaire qui avait été instrumentalisé par le président Tchadien qui voulait que ces français soient jugés au Tchad exacerbant par cette occasion le sentiment anti-français dans une logique de politique intérieur et de démagogie. Alors que Nicholas Sarkozy l’hyperprésident pour d’autres raisons de politique intérieure et électoralistes voulait qu’ils soient extradés vers la France, se termina par l’extradition de ces français qui furent récupérés par le président français him self. Coïncidence de calendrier ? Les rebelles Tchadiens hostile à Idriss Deby étaient au cœur de Ndjamena et aux portes de la présidence. Idriss Deby n’avait d’autre choix que de céder aux injonctions de Paris.

Ainsi cette manœuvre de communication à travers les médias français, que nous appellerons « Les Jérémiades de Deby » n’avait qu’un objectif, une aide financière pour s’en sortir.

C’est ce qui a été obtenu, car ne l’oublions pas, avant que le FMI vous accorde de l’argent, il faut avoir des avaliseurs, des bailleurs de fonds, une sorte de garants qui assument la responsabilité de compenser les pertes dans l’hypothèse où vous n’arriverez pas à rembourser votre dette. Et pour le cas des pays francophones, c’est le “Club de Paris“ qui joue ce rôle.

Le Tchad vient d’avoir son argent, des fonds serviront donc à améliorer la gestion économique du pays pour augmenter les recettes publiques, tout en renforçant le processus mis en place par le gouvernement tchadien pour la diversification de l’économie, une des recommandations fortes du FMI.

 Les Jérémiades de Deby ont donc porté leur fruit, jusqu’aux la prochaine fois.

Mahammat Kara / Cerbac

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

CERBAC

de l'Auteur : Etoumbou Lokia Analyste politique - Philosophe - Écrivain Ce blog est un média du BASSIN DU CONGO qui se donne pour objet : L'Analyse de l’Actualité : POLITIQUE - ÉCONOMIE - SANTÉ - ENVIRONNEMENT - INTERNATIONAL Enjeux Stratégiques et Prospectives. du BASSIN DU CONGO, l'Afrique et du Monde avec un regard Africain.
Voir le profil de CERBAC sur le portail Overblog

Commenter cet article